Comment choisir son assurance pour son site de e-commerce ?

La gestion des risques est un aspect crucial pour assurer la pérennité d’une entreprise. Face à une multitude de défis, tels que la dépendance technologique, les litiges clients, les problèmes de stockage et de transport de marchandises, ainsi que les enjeux liés à l’e-réputation, il devient impératif d’adopter des stratégies d’assurance adaptées. Cet article explore l’importance de l’assurance multirisque professionnelle, de la couverture des risques cybernétiques et de l’assurance transport des marchandises, éléments clés pour protéger efficacement un e-commerce contre les aléas susceptibles de compromettre son fonctionnement et sa croissance.

Assurance multirisque professionnelle

Comme toujours lorsque l’on parle d’assurance, les premières questions à se poser, c’est que dois-je assurer et quels sont mes risques ? Quand on a un site de e-commerce, on dispose souvent de locaux et d’un stock de marchandise qu’il faut à tout prix protéger. On a parfois aussi des employés qui doivent être couverts en cas d’accident mais également des clients qui pourraient se retourner contre le site. Une assurance multirisque professionnelle regroupe ces aspects.

Comme pour la plupart des activités, un site marchand peut être exposé à un incendie, un dégât des eaux, un bris de glace, un risque de vol ou de vandalisme. Ces sinistres peuvent détruire ou endommager, totalement ou partiellement, l’entrepôt, les bureaux, la marchandise destinée à être vendue mais aussi le matériel professionnel (équipements, machines, ordinateurs…)
Il s’agit donc de protéger l’ensemble afin qu’en cas de dommages, les pertes financières ne soient pas trop conséquentes et que tout puisse être réparé ou remplacé rapidement afin de poursuivre l’activité du e-commerce.

D’autre part, la notion de responsabilité civile professionnelle est essentielle avec un site de vente en ligne. En effet, il faut pouvoir assumer les conséquences si la boutique en ligne est responsable d’un préjudice corporel, matériel ou immatériel causé à un tiers. Il peut être, par exemple, question d’une personne qui se blesse avec un objet acheté sur le e-commerce, ou d’un achat sur la boutique en ligne qui endommage un bien, dans ces deux cas, le consommateur est en droit de porter plainte contre le site. Il peut aussi s’agir d’une faute ou d’une mégarde du e-commerce qui entraîne des conséquences financières pour un particulier ou une entreprise. Dans ces différents cas de figure, la responsabilité civile professionnelle prend en charge les frais liés.

L’assurance multirisque professionnelle peut également offrir une protection juridique pertinente dans ces situations en couvrant les frais juridiques corrélés à un litige client : honoraires avocat, commissaire de justice…

Enfin, l’assurance professionnelle peut aussi prévoir une indemnisation en cas de perte d’exploitation totale ou partielle du e-commerce que ce soit lié à un sinistre ou non. Cela peut permettre notamment d’éviter une faillite si les liquidités du site marchand sont insuffisantes.

Il existe beaucoup d’offres d’assurance multirisque professionnelle disponibles sur le marché, le prix de la cotisation dépend du chiffre d’affaires de votre e-commerce, du secteur d’activité et des options en plus (dommages électriques, rééquipement à neuf…) que vous souhaiteriez ajouter.

Pour vous aider à vous y retrouver, il est possible de compiler les avis d’assurance, d’un point de vue expert et consommateur ainsi que de comparer les contrats d’assurance multirisque professionnelle sur Green-Opinion.

Assurance cyber-risque

C’est un des risques auquel un site web marchand est particulièrement exposé : la cyberattaque. Que ce soit une perte de données, une suppression de fichiers, un ransomware, un piratage, ou une inaccessibilité temporaire du site, les conséquences peuvent être très lourdes pour un e-commerce. En s’assurant contre le cyber-risque, on se prémunit des pertes financières liées à ces cyber-attaques malveillantes mais aussi parfois dues à des accidents informatiques involontaires. Le contrat prévoit la prise en charge de l’intervention du spécialiste pour résoudre le problème (restauration des données par exemple) ou découvrir son origine. Souvent, l’assureur met également à disposition de son client un expert juridique dans le cas où il est attaqué en justice par un consommateur qui a subi un préjudice causé par le e-commerce.
Lorsque la réputation de site marchand a été atteinte, il est aussi possible de se voir proposer, par la compagnie d’assurance, un expert en communication pour gérer la crise et/ou restaurer l’image de marque du e-commerce.

 la façon d’un questionnaire de santé pour une mutuelle, l’assureur évalue le niveau de cybersécurité d’une boutique en ligne à partir d’un questionnaire d’auto-évaluation, du genre de celui proposé par FranceNum, rempli par l’assuré : utilisation d’antivirus et de firewall, cryptage des données, vérification en deux étapes, gestion des mots de passe….

Assurance transport des marchandises

Le transport de marchandise est un moment critique et de nombreux risques sont à prendre en considération lors des flux d’acheminement: accident, vol, grève, avarie, évènement climatique… Ces incidents vont avoir des conséquences importantes : péremption ou perte de marchandise, retard de livraison, annulation… Au final, là aussi, les pertes financières peuvent s’avérer très conséquentes pour un e-commerce et il y a toujours un risque qu’il périclite.

Bien entendu, les transporteurs ont une assurance mais leur responsabilité est parfois limitée, c’est pour cela qu’il est judicieux pour un commerce électronique de renforcer cet aspect là. C’est notamment le cas quand il s’agit d’une marchandise dont la valeur est élevée (matériel high-tech, bijoux…) D’autre part, certains risques ne sont pas couverts par l’assurance des transporteurs mais sont pourtant existants : terrorisme, guerre, catastrophe naturelle…

Le type de garanties et le montant du contrat d’assurance s’évaluent en fonction des risques encourus, du mode de trajet, du volume, de la nature et de la valeur de la marchandise, du point de départ et de la destination des biens.

5/5 - (3 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *